Tornabuoni Art Paris

Fondée en 1981 à Florence par Roberto Casamonti et spécialisée dans l’art italien du XXème siècle, Tornabuoni Arte a ouvert des espaces à Milan en 1995, à Portofino en 2001, à Forte Dei Marmi en 2004, à Paris en 2009 et à Londres en 2015.

Tornabuoni Art à Paris présente notamment le travail de Fontana, Castellani, Manzoni, Dorazio, Bonalumi, Dadamaino ou Boetti mais aussi des principaux protagonistes du Novecento italien avec De Chirico, Morandi, Balla, Severini et Sironi.

Aux cotés de ces artistes, la galerie propose également les œuvres d’artistes incontournables du XXème siècle comme Picasso, Miró, Kandinsky, Hartung, Poliakoff, Dubuffet, Lam, Matta, Christo, Wesselmann, Warhol ou encore Basquiat.

Depuis son ouverture en 2009, inaugurée par une exposition consacrée à Lucio Fontana, Tornabuoni Art à Paris présente des expositions monographiques élaborées avec les artistes ou les fondations qui les représentent. Elle a ainsi montré le travail d’Alighiero Boetti (2010), Arnaldo Pomodoro (2011), Enrico Castellani (2011), Mimmo Rotella (2012), Giuseppe Capogrossi (2013), Dadamaino (2013), "Lucio Fontana, autour d’un chef-d’œuvre retrouvé", exposition exceptionnelle organisée en parallèle de la rétrospective du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2014), la première rétrospective en France de Turi Simeti, et plus récemment les rétrospective d’Alberto Biasi (2015), de Giuseppe Chiari (2015), de Paolo Scheggi (2015) et de Piero Dorazio (2016). En février 2017, la galerie inaugure son nouvel espace dans le Marais avec une exposition dédiée à Alighiero Boetti et organise pour la première fois en France les expositions personnelles d'Emilio Isgrò et Francesca Pasquali.

Chacune de ces expositions est conçue en relation directe avec l’artiste ou la fondation qui le représente et est documenté par un catalogue.

À ces solo-shows s’ajoutent des expositions collectives pensées sous la forme d’une carte blanche donnée à divers commissaires pour une approche singulière de la collection, comme les expositions "Monochrome sous tension" (2011), "Tout feu tout flamme" (2012), "Bianco Italia" (2013), "Entre signe et écriture : parcours dans l’art italien" (2014), "Ceci n'est pas une idée" (2015) ou “Roma Pop” (2016). Perpétuant la passion familiale pour l’art italien, elle complète aujourd’hui sa démarche en présentant le travail d’artistes contemporains comme celui de Francesca Pasquali.

Forte de son expérience et de sa connaissance intime du travail des artistes qu’elle défend, la galerie répond aux demandes d’expertise des plus grands musées et agit comme conseil auprès de collections privées ou d’entreprises.

Fondée en 1981 à Florence par Roberto Casamonti et spécialisée dans l’art italien du XXème siècle, Tornabuoni Arte a ouvert des espaces à Milan en 1995, à Portofino en 2001, à Forte Dei Marmi en 2004, à Paris en 2009 et à Londres en 2015.

Tornabuoni Art à Paris présente notamment le travail de Fontana, Castellani, Manzoni, Dorazio, Bonalumi, Dadamaino ou Boetti mais aussi des principaux protagonistes du Novecento italien avec De Chirico, Morandi, Balla, Severini et Sironi.

Aux cotés de ces artistes, la galerie propose également les œuvres d’artistes incontournables du XXème siècle comme Picasso, Miró, Kandinsky, Hartung, Poliakoff, Dubuffet, Lam, Matta, Christo, Wesselmann, Warhol ou encore Basquiat.

Depuis son ouverture en 2009, inaugurée par une exposition consacrée à Lucio Fontana, Tornabuoni Art à Paris présente des expositions monographiques élaborées avec les artistes ou les fondations qui les représentent. Elle a ainsi montré le travail d’Alighiero Boetti (2010), Arnaldo Pomodoro (2011), Enrico Castellani (2011), Mimmo Rotella (2012), Giuseppe Capogrossi (2013), Dadamaino (2013), "Lucio Fontana, autour d’un chef-d’œuvre retrouvé", exposition exceptionnelle organisée en parallèle de la rétrospective du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2014), la première rétrospective en France de Turi Simeti, et plus récemment les rétrospective d’Alberto Biasi (2015), de Giuseppe Chiari (2015), de Paolo Scheggi (2015) et de Piero Dorazio (2016). En février 2017, la galerie inaugure son nouvel espace dans le Marais avec une exposition dédiée à Alighiero Boetti et organise pour la première fois en France les expositions personnelles d'Emilio Isgrò et Francesca Pasquali.

Chacune de ces expositions est conçue en relation directe avec l’artiste ou la fondation qui le représente et est documenté par un catalogue.

À ces solo-shows s’ajoutent des expositions collectives pensées sous la forme d’une carte blanche donnée à divers commissaires pour une approche singulière de la collection, comme les expositions "Monochrome sous tension" (2011), "Tout feu tout flamme" (2012), "Bianco Italia" (2013), "Entre signe et écriture : parcours dans l’art italien" (2014), "Ceci n'est pas une idée" (2015) ou “Roma Pop” (2016). Perpétuant la passion familiale pour l’art italien, elle complète aujourd’hui sa démarche en présentant le travail d’artistes contemporains comme celui de Francesca Pasquali.

Forte de son expérience et de sa connaissance intime du travail des artistes qu’elle défend, la galerie répond aux demandes d’expertise des plus grands musées et agit comme conseil auprès de collections privées ou d’entreprises.

fleche-avenir fleche-passe