Gilberto Zorio

Biella 1944

Né près de la ville de Biella en 1944, le sculpteur italien est l’un des principaux représentant du mouvement de l'Arte Povera en Italie. Il étudie à l’Accademia Albertiana de Turin et élabore un langage tout à fait dépourvu de métaphores : ce qu’il l’intéresse, ce sont les matériaux, l’énergie et les formes. Les éléments que l’on retrouve le plus souvent dans son art sont les étoiles, les peaux d'animaux, les lances, les vases ou encore des alambics avec lesquels il met en scène des réactions chimiques. Il expose pour la première fois à la Piccola Galleria d’Arte Moderna de Turin en 1963, puis en 1967 à la Galleria Gian Enzo Sperone. C’est en 1972 qu’il présente pour la première fois le thème de l’Etoile. Il va connaître un succès grandissant et se lance dans une éblouissante carrière internationale en passant par la X Quadriennale de Rome, au Kunstmuseum de Lucerne en 1976, au Stedelijk Museum d’Amsterdam et par la Galleria Christian Stein de Milan en 1979. Il participe à la Biennale de Venise plusieurs fois, expose personnellement en 1986 au Centre Georges Pompidou, en 1987 il est à Tel-Aviv, à la Philadelphia Tyler School of Art en 1988, et à Berkeley en 1992. Il expose ensuite à la Tate Modern de Londres et au DIA Center for the Arts à New York en 2001. Il poursuit une intense activité d’exposition au cours des années 2000. Ses œuvres sont maintenant dans les collections privées et des musées d’art contemporain les plus importants du monde.

Né près de la ville de Biella en 1944, le sculpteur italien est l’un des principaux représentant du mouvement de l'Arte Povera en Italie. Il étudie à l’Accademia Albertiana de Turin et élabore un langage tout à fait dépourvu de métaphores : ce qu’il l’intéresse, ce sont les matériaux, l’énergie et les formes. Les éléments que l’on retrouve le plus souvent dans son art sont les étoiles, les peaux d'animaux, les lances, les vases ou encore des alambics avec lesquels il met en scène des réactions chimiques. Il expose pour la première fois à la Piccola Galleria d’Arte Moderna de Turin en 1963, puis en 1967 à la Galleria Gian Enzo Sperone. C’est en 1972 qu’il présente pour la première fois le thème de l’Etoile. Il va connaître un succès grandissant et se lance dans une éblouissante carrière internationale en passant par la X Quadriennale de Rome, au Kunstmuseum de Lucerne en 1976, au Stedelijk Museum d’Amsterdam et par la Galleria Christian Stein de Milan en 1979. Il participe à la Biennale de Venise plusieurs fois, expose personnellement en 1986 au Centre Georges Pompidou, en 1987 il est à Tel-Aviv, à la Philadelphia Tyler School of Art en 1988, et à Berkeley en 1992. Il expose ensuite à la Tate Modern de Londres et au DIA Center for the Arts à New York en 2001. Il poursuit une intense activité d’exposition au cours des années 2000. Ses œuvres sont maintenant dans les collections privées et des musées d’art contemporain les plus importants du monde.

fleche-avenir fleche-passe