Alberto Savinio

Athènes 1891 – Rome 1952

Andrea Francesco Alberto de Chirico dit Alberto Savinio est le frère cadet du célèbre Giorgio De Chirico. Il est né à Athènes en 1891. Il étudie au conservatoire de sa ville natale, en s’orientant d’abord vers une carrière musicale. Suite à la mort de son père sa famille s’installe à Munich ; il y poursuit ses études de musique et s’intéresse à la philosophie allemande. N’étant pas satisfait de la carrière qu’il mène, il part à Paris en 1911, et y rencontre Picasso, Picabia, Jean Cocteau, Max Jacob, Apollinaire et beaucoup d’autres avant-gardistes.
En 1915, il rentre en Italie avec son frère, pour s’engager dans l’armée. Envoyé à Ferrara en Italie, il participe aux recherches métaphysiques de Carrà et de son frère, et écrit dans l‘importante revue “Valori Plastici”.
Dans les années 1920, de retour à Paris, il se consacre entièrement à la peinture et il élabore un style tout à fait personnel, en mélangeant le thème du classicisme méditerranéen avec un certain goût pour le fantastique et une pointe d’ironie-parodie qui dévoile les paradoxes bourgeois. Il est parfois défini comme un “surréaliste méditerranéen”. Au début des années 1930, il rentre définitivement en Italie et fonde la revue “Colonna”. Il se consacre entièrement à la littérature et au journalisme, sans négliger cependant, sa passion pour la peinture. Pendant la Seconde Guerre il est d’abord proche du parti fasciste, mais s’en éloigne rapidement, décidant d’adhérer à des idées plus européistes et républicaines. En 1943, il est contraint de se cacher en tant qu’“antifasciste”. A la fin du régime il poursuit son activité de critique culturel et reçoit le prestigieux prix « Saint Vincent » pour le journalisme. Au début des années 1950, il étend son talent au théâtre, en écrivant des pièces et en réalisant des scénographies pour le Maggio Fiorentino de 1952. Il s’éteint à Rome en 1952, en étant considéré comme l’un des intellectuels italiens les plus complexes et visionnaires du XX siècle.

Andrea Francesco Alberto de Chirico dit Alberto Savinio est le frère cadet du célèbre Giorgio De Chirico. Il est né à Athènes en 1891. Il étudie au conservatoire de sa ville natale, en s’orientant d’abord vers une carrière musicale. Suite à la mort de son père sa famille s’installe à Munich ; il y poursuit ses études de musique et s’intéresse à la philosophie allemande. N’étant pas satisfait de la carrière qu’il mène, il part à Paris en 1911, et y rencontre Picasso, Picabia, Jean Cocteau, Max Jacob, Apollinaire et beaucoup d’autres avant-gardistes.
En 1915, il rentre en Italie avec son frère, pour s’engager dans l’armée. Envoyé à Ferrara en Italie, il participe aux recherches métaphysiques de Carrà et de son frère, et écrit dans l‘importante revue “Valori Plastici”.
Dans les années 1920, de retour à Paris, il se consacre entièrement à la peinture et il élabore un style tout à fait personnel, en mélangeant le thème du classicisme méditerranéen avec un certain goût pour le fantastique et une pointe d’ironie-parodie qui dévoile les paradoxes bourgeois. Il est parfois défini comme un “surréaliste méditerranéen”. Au début des années 1930, il rentre définitivement en Italie et fonde la revue “Colonna”. Il se consacre entièrement à la littérature et au journalisme, sans négliger cependant, sa passion pour la peinture. Pendant la Seconde Guerre il est d’abord proche du parti fasciste, mais s’en éloigne rapidement, décidant d’adhérer à des idées plus européistes et républicaines. En 1943, il est contraint de se cacher en tant qu’“antifasciste”. A la fin du régime il poursuit son activité de critique culturel et reçoit le prestigieux prix « Saint Vincent » pour le journalisme. Au début des années 1950, il étend son talent au théâtre, en écrivant des pièces et en réalisant des scénographies pour le Maggio Fiorentino de 1952. Il s’éteint à Rome en 1952, en étant considéré comme l’un des intellectuels italiens les plus complexes et visionnaires du XX siècle.

  • La famille, 1930, huile sur toile, 46 x 38 cm

La famille, 1930, huile sur toile, 46 x 38 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe