Michelangelo Pistoletto

Biella 1933

Michelangelo Pistoletto naît à Biella en 1933.
En 1960, il tient sa première exposition personnelle à la Galerie Galatea, à Turin. La production picturale de ses débuts est caractérisée par une recherche sur l’autoportrait.
Dans les deux années qui suivirent, en 1961-1962, il aborde la réalisation des Quadri specchianti ("tableaux miroités") qui incluent directement dans l’œuvre la présence du spectateur, la dimension réelle du temps et ré-ouvrent, en outre, la perspective en renversant celle de la Renaissance bannis par les avant-gardes du XXème siècle.
Grâce à ces œuvres, Pistoletto rencontre un succès international qui le mène à réaliser, déjà durant les années 1960, des expositions personnelles dans les plus prestigieuses galeries et musées d’Europe et d’Outre-Atlantique.
Entre 1965 et 1966 Pistoletto produit un ensemble de travaux intitulé Oggetti in meno, considérés comme à l’origine de la naissance de l’Arte Povera, mouvement artistique dont Pistoletto est un des acteurs majeurs.
A partir de 1967, Pistoletto réalise, en dehors des espaces d’exposition traditionnels, des actions qui représentent les premières manifestations de la « collaboration créative » qu’il développera au fil des années, en mettant en relation des artistes provenant de disciplines différentes et de domaines toujours plus larges de la société.
Au cours des années 1990, avec Progetto Arte et la création à Biella de la Cittadellarte-Fondazione Pistoletto ainsi que de l’Université des Idées, il met l’art en relation active avec différents domaines du tissu social afin d’inspirer et de provoquer une transformation plus responsable de la société. En 2003, il reçoit le Lion d’Or de la carrière à la Biennale de Venise.
En 2004, l’Université de Turin l’honore avec le diplôme honoris causa en sciences politiques : à cette occasion, l’artiste annonce ce que constituera la nouvelle phase de son travail, appelée « Terzo Paradiso.
En 2007, il reçoit à Jérusalem le Wolf Fundation Prize in Arts « …pour sa carrière toujours plus créative en tant qu’artiste, éducateur et acteur, dont l’infatigable intelligence a donné naissance à des formes d’art prémonitoires qui contribuent à une nouvelle compréhension du monde… ».
En 2008, le projet Cittadellarte de Pistoletto reçoit le prix spécial de la ville de Sasso Marconi pour l’innovation des langages.
Il est nommé directeur artistique d'Evento 2011, la biennale culturelle contemporaine de Bordeaux.
L’artiste vit et travaille entre l’Italie et Vienne.

Michelangelo Pistoletto naît à Biella en 1933.
En 1960, il tient sa première exposition personnelle à la Galerie Galatea, à Turin. La production picturale de ses débuts est caractérisée par une recherche sur l’autoportrait.
Dans les deux années qui suivirent, en 1961-1962, il aborde la réalisation des Quadri specchianti ("tableaux miroités") qui incluent directement dans l’œuvre la présence du spectateur, la dimension réelle du temps et ré-ouvrent, en outre, la perspective en renversant celle de la Renaissance bannis par les avant-gardes du XXème siècle.
Grâce à ces œuvres, Pistoletto rencontre un succès international qui le mène à réaliser, déjà durant les années 1960, des expositions personnelles dans les plus prestigieuses galeries et musées d’Europe et d’Outre-Atlantique.
Entre 1965 et 1966 Pistoletto produit un ensemble de travaux intitulé Oggetti in meno, considérés comme à l’origine de la naissance de l’Arte Povera, mouvement artistique dont Pistoletto est un des acteurs majeurs.
A partir de 1967, Pistoletto réalise, en dehors des espaces d’exposition traditionnels, des actions qui représentent les premières manifestations de la « collaboration créative » qu’il développera au fil des années, en mettant en relation des artistes provenant de disciplines différentes et de domaines toujours plus larges de la société.
Au cours des années 1990, avec Progetto Arte et la création à Biella de la Cittadellarte-Fondazione Pistoletto ainsi que de l’Université des Idées, il met l’art en relation active avec différents domaines du tissu social afin d’inspirer et de provoquer une transformation plus responsable de la société. En 2003, il reçoit le Lion d’Or de la carrière à la Biennale de Venise.
En 2004, l’Université de Turin l’honore avec le diplôme honoris causa en sciences politiques : à cette occasion, l’artiste annonce ce que constituera la nouvelle phase de son travail, appelée « Terzo Paradiso.
En 2007, il reçoit à Jérusalem le Wolf Fundation Prize in Arts « …pour sa carrière toujours plus créative en tant qu’artiste, éducateur et acteur, dont l’infatigable intelligence a donné naissance à des formes d’art prémonitoires qui contribuent à une nouvelle compréhension du monde… ».
En 2008, le projet Cittadellarte de Pistoletto reçoit le prix spécial de la ville de Sasso Marconi pour l’innovation des langages.
Il est nommé directeur artistique d'Evento 2011, la biennale culturelle contemporaine de Bordeaux.
L’artiste vit et travaille entre l’Italie et Vienne.

  • Business, 1962-79, sérigraphie sur miroir en acier inoxydable poli, 150 x 125 cm

Business, 1962-79, sérigraphie sur miroir en acier inoxydable poli, 150 x 125 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe