Piero Manzoni

Soncino 1933 – Milan 1963

Piero Manzoni naît en 1933 à Soncino (Cremona, Italie), son nom complet est Comte Meroni Manzoni di Chiosca e Poggiolo. Il s'approche de l'art comme autodidacte alors qu'il est inscrit à la faculté de droit, puis de lettres et de philosophie, mais il abandonne vite ses études pour se consacrer à la peinture.
Sa carrière fut lancée rapidement, avec l'exposition au Castello Sforzesco, Soncino, en 1956, quand il avait seulement 23 ans. Les premières œuvres de matériaux composites de Manzoni ont été souvent mises en parallèle avec celle d'Yves Klein, son contemporain, mais elles montrent aussi l'influence des artistes italiens tels que Fontana et Burri ainsi que celle de l'artiste américain Robert Rauschenberg.
Bien que son travail ait anticipé les tendances de la génération d'artistes de l'Arte Povera, réunis par le critique Germano Celant en 1967, Manzoni est reconnu en particulier pour une série d'œuvres qui montrent sa réflexion sur la nature de l'objet d'art, préfigurant son adhésion à l'Art Conceptuel. En effet dans les Achromes de cette période on retrouve différents matériaux non conventionnels comme l’ouate blanche, la fibre de verre, la peau de lapin et des morceaux de pain. Il a aussi expérimenté la peinture phosphorescente et le chlorure de cobalt pour que les couleurs changent avec le temps.
Poursuivant le but de "découvrir les sources mythologiques et comprendre les valeurs authentiques et universelles", il a réalisé des œuvres comme Le Souffle d'artiste, une série de ballons rouges, blancs ou bleus, gonflés et attachés à une base en bois qui reflètent son obsession pour les limites de la physique. Ensuite, Merde d'artiste de 1961, la production la plus connue de l'artiste, exprime avec ironie la violente critique de la production de masse et de l'industrialisation.
L'artiste s’éteint subitement à l'âge de 30 ans, en 1963 à Milan.

Piero Manzoni naît en 1933 à Soncino (Cremona, Italie), son nom complet est Comte Meroni Manzoni di Chiosca e Poggiolo. Il s'approche de l'art comme autodidacte alors qu'il est inscrit à la faculté de droit, puis de lettres et de philosophie, mais il abandonne vite ses études pour se consacrer à la peinture.
Sa carrière fut lancée rapidement, avec l'exposition au Castello Sforzesco, Soncino, en 1956, quand il avait seulement 23 ans. Les premières œuvres de matériaux composites de Manzoni ont été souvent mises en parallèle avec celle d'Yves Klein, son contemporain, mais elles montrent aussi l'influence des artistes italiens tels que Fontana et Burri ainsi que celle de l'artiste américain Robert Rauschenberg.
Bien que son travail ait anticipé les tendances de la génération d'artistes de l'Arte Povera, réunis par le critique Germano Celant en 1967, Manzoni est reconnu en particulier pour une série d'œuvres qui montrent sa réflexion sur la nature de l'objet d'art, préfigurant son adhésion à l'Art Conceptuel. En effet dans les Achromes de cette période on retrouve différents matériaux non conventionnels comme l’ouate blanche, la fibre de verre, la peau de lapin et des morceaux de pain. Il a aussi expérimenté la peinture phosphorescente et le chlorure de cobalt pour que les couleurs changent avec le temps.
Poursuivant le but de "découvrir les sources mythologiques et comprendre les valeurs authentiques et universelles", il a réalisé des œuvres comme Le Souffle d'artiste, une série de ballons rouges, blancs ou bleus, gonflés et attachés à une base en bois qui reflètent son obsession pour les limites de la physique. Ensuite, Merde d'artiste de 1961, la production la plus connue de l'artiste, exprime avec ironie la violente critique de la production de masse et de l'industrialisation.
L'artiste s’éteint subitement à l'âge de 30 ans, en 1963 à Milan.

  • Achrome, 1960, carrés de coton, 30,5 x 40,7 cm

Achrome, 1960, carrés de coton, 30,5 x 40,7 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe