Lucio Fontana

Rosario di Santa Fe 1899 – Varese 1968

Né en 1899 en Argentine, Fontana passe les premières années de sa vie entre Rosario di Santa Fe et Milan, en Italie, dont ses deux parents sont originaires, puis s'établit finalement en Europe en 1927.

Durant les années 1930, il débute sa carrière artistique comme sculpteur, et crée des œuvres abstraites ou figuratives essentiellement à partir de terre cuite et céramique. Il prend rapidement part à d'importantes expositions en Italie telles que la Triennale de Milan ou la Biennale de Venise, mais aussi internationales comme en 1937 où il présente ses céramiques à la galerie Jeanne Bucher-Myrbor, à Paris.

En 1940, il quitte l'Europe en guerre et retourne en Argentine où il fonde une école d'art privée, l'Académie Altamira, où il élabore avec d'autres artistes et intellectuels le Manifesto bianco, texte énonçant plusieurs principes sur les concepts de temps et d’espace préfigurant le mouvement esthétique qu'il contribue à fonder : le Spatialisme.

En avril 1947, Fontana retourne à Milan et approfondit ses recherches en perçant de trous la surface de ses toiles, s’engageant ainsi contre la planéité et conférant une dimension davantage tridimensionnelle à la peinture. Ces œuvres, également déclinées en sculptures deviennent les Concetto spaziale.

Cette recherche esthétique novatrice et radicale confère à l'artiste une renommée croissante et confirme sa place sur la scène artistique dès la fin des années 1950, alors qu’il réalise les œuvres emblématiques de son travail : les Concetto spaziale, Attesa/e, toiles monochromes dont la surface est fendue une ou plusieurs fois à l'aide d'une lame de rasoir ou d'un cutter.

Depuis son décès en 1968, les expositions se succèdent : le Centre Georges Pompidou en 1987, le Guggenheim en 1994 et en 2014, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Ses œuvres sont visibles dans de nombreuses collections de musées comme le Centre Pompidou, la Tate de Londres, le MoMA de New York...!

Né en 1899 en Argentine, Fontana passe les premières années de sa vie entre Rosario di Santa Fe et Milan, en Italie, dont ses deux parents sont originaires, puis s'établit finalement en Europe en 1927.

Durant les années 1930, il débute sa carrière artistique comme sculpteur, et crée des œuvres abstraites ou figuratives essentiellement à partir de terre cuite et céramique. Il prend rapidement part à d'importantes expositions en Italie telles que la Triennale de Milan ou la Biennale de Venise, mais aussi internationales comme en 1937 où il présente ses céramiques à la galerie Jeanne Bucher-Myrbor, à Paris.

En 1940, il quitte l'Europe en guerre et retourne en Argentine où il fonde une école d'art privée, l'Académie Altamira, où il élabore avec d'autres artistes et intellectuels le Manifesto bianco, texte énonçant plusieurs principes sur les concepts de temps et d’espace préfigurant le mouvement esthétique qu'il contribue à fonder : le Spatialisme.

En avril 1947, Fontana retourne à Milan et approfondit ses recherches en perçant de trous la surface de ses toiles, s’engageant ainsi contre la planéité et conférant une dimension davantage tridimensionnelle à la peinture. Ces œuvres, également déclinées en sculptures deviennent les Concetto spaziale.

Cette recherche esthétique novatrice et radicale confère à l'artiste une renommée croissante et confirme sa place sur la scène artistique dès la fin des années 1950, alors qu’il réalise les œuvres emblématiques de son travail : les Concetto spaziale, Attesa/e, toiles monochromes dont la surface est fendue une ou plusieurs fois à l'aide d'une lame de rasoir ou d'un cutter.

Depuis son décès en 1968, les expositions se succèdent : le Centre Georges Pompidou en 1987, le Guggenheim en 1994 et en 2014, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Ses œuvres sont visibles dans de nombreuses collections de musées comme le Centre Pompidou, la Tate de Londres, le MoMA de New York...!

fleche-avenir fleche-passe