Enzo Cucchi

Ancona 1949

Enzo Cucchi naît en 1949 près d’Ancona. Il s’approche de la peinture en tant qu’autodidacte et s’intéresse aussi à la poésie. Au cours des années 70, il est souvent à Rome, où il connaît les peintres Sandro Chia et Francesco Clemente. Avec ces derniers, ainsi que Nicola De Maria et Mimmo Paladino, il est un des protagonistes du courant artistique que le critique Achille Bonito Oliva nomme Transavanguardia. Il expose dans la Galleria Mazzoli à Modena en 1979 et dans la Galleria Gian Enzo Sperone à Rome et à New York de 1981 à 1985. Avec ses collègues de la Transavanguardia, il est présent à la Kunsthalle de Bâle en 1980, au musée Guggenheim de New York et au Stedelijk Museum d’Amsterdam en 1982, à la Tate Gallery en 1983, à la XXXIXe Biennale de Venise et à la XIe Biennale de Paris de 1980 ; également, à Documenta VII et au Zeitgeist de Berlin de 1982. Son langage figuratif comprend des techniques très disparates, il s’exprime avec la peinture, la sculpture et le dessin en créant un univers poétique qui s’inspire souvent du monde des traditions et de la mémoire, du mythe et de la littérature. Ses œuvres sont parfois accompagnées de vers qu’il écrit lui-même et atteignent une grande intensité symbolique. Pendant les années 1980, il poursuit intensément les expositions. Les diverses institutions dans lesquelles il expose lui dédient des expositions personnelles : la Kunsthaus de Zurich en 1982 et 1988, le Centre Georges Pompidou et le Solomon Guggenheim de New York en 1986. Il réalise plusieurs sculptures monumentales pour des parcs et des places publiques et collabore avec l’architecte Mario Botta entre 1992 et 1994 pour la réalisation de la décoration de l’Eglise de Monte Tamaro, en Suisse. Son expérimentation s’étend aux collaborations avec des écrivains et à la scénographie théâtrale. Il collabore aussi avec les designers Ettore Sottsass et Alessandro Mendini dans la réalisation de projets éditoriaux et d’expositions. Au cours des années 90, il réalise de grandes œuvres permanentes pour le Museum de Tel Aviv, la Gare Termini de Rome et le métro de Naples en collaboration avec Mendini ; il poursuit une intense activité d’expositions pendant toutes les années 2000, et le Musée Correr lui dédie en 2007 une grande exposition monographique en l’occasion de l’ouverture de la LIIe Biennale de Venise. Il vit entre Rome et Ancona en poursuivant incessamment sa recherche artistique.

Enzo Cucchi naît en 1949 près d’Ancona. Il s’approche de la peinture en tant qu’autodidacte et s’intéresse aussi à la poésie. Au cours des années 70, il est souvent à Rome, où il connaît les peintres Sandro Chia et Francesco Clemente. Avec ces derniers, ainsi que Nicola De Maria et Mimmo Paladino, il est un des protagonistes du courant artistique que le critique Achille Bonito Oliva nomme Transavanguardia. Il expose dans la Galleria Mazzoli à Modena en 1979 et dans la Galleria Gian Enzo Sperone à Rome et à New York de 1981 à 1985. Avec ses collègues de la Transavanguardia, il est présent à la Kunsthalle de Bâle en 1980, au musée Guggenheim de New York et au Stedelijk Museum d’Amsterdam en 1982, à la Tate Gallery en 1983, à la XXXIXe Biennale de Venise et à la XIe Biennale de Paris de 1980 ; également, à Documenta VII et au Zeitgeist de Berlin de 1982. Son langage figuratif comprend des techniques très disparates, il s’exprime avec la peinture, la sculpture et le dessin en créant un univers poétique qui s’inspire souvent du monde des traditions et de la mémoire, du mythe et de la littérature. Ses œuvres sont parfois accompagnées de vers qu’il écrit lui-même et atteignent une grande intensité symbolique. Pendant les années 1980, il poursuit intensément les expositions. Les diverses institutions dans lesquelles il expose lui dédient des expositions personnelles : la Kunsthaus de Zurich en 1982 et 1988, le Centre Georges Pompidou et le Solomon Guggenheim de New York en 1986. Il réalise plusieurs sculptures monumentales pour des parcs et des places publiques et collabore avec l’architecte Mario Botta entre 1992 et 1994 pour la réalisation de la décoration de l’Eglise de Monte Tamaro, en Suisse. Son expérimentation s’étend aux collaborations avec des écrivains et à la scénographie théâtrale. Il collabore aussi avec les designers Ettore Sottsass et Alessandro Mendini dans la réalisation de projets éditoriaux et d’expositions. Au cours des années 90, il réalise de grandes œuvres permanentes pour le Museum de Tel Aviv, la Gare Termini de Rome et le métro de Naples en collaboration avec Mendini ; il poursuit une intense activité d’expositions pendant toutes les années 2000, et le Musée Correr lui dédie en 2007 une grande exposition monographique en l’occasion de l’ouverture de la LIIe Biennale de Venise. Il vit entre Rome et Ancona en poursuivant incessamment sa recherche artistique.

  • Sans titre, 1987, techniques mixtes, 200 cm, diamètre 31 cm

Sans titre, 1987, techniques mixtes, 200 cm, diamètre 31 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe