Giuseppe Capogrossi

Rome 1900 – 1972

Giuseppe Capogrossi naît à Rome en 1900.

Issu d’une famille noble, il termine ses études de droit avant de s’orienter vers l’art. Il se consacre alors à la peinture figurative, d’abord entre 1923 et 1924 avec Felice Carena, puis à partir de 1927 avec Fausto Pirandello. Avec ce dernier, il entreprend son premier voyage à Paris, où il s’imprègne de l’atmosphère des avant-gardes. Son apprentissage artistique est rapide, en 1930, il participe à la 17ème Biennale de Venise, en 1932 à la troisième exposition du Syndicat fasciste des Beaux-Arts, puis il expose à la Galerie Il Milione à Milan avec ses amis Cagli et Cavalli. Ces deux derniers le suivent à Paris, à la galerie Jacques Bojan, pour une exposition au cours de laquelle Waldemar George formulera la définition de l’Ecole de Rome.

Le succès de Capogrossi est remarquable et il est invité fréquemment (neuf fois) à la Biennale de Venise entre 1934 à 1968. En 1937, il est présent à trois expositions internationales : The 1937 International Exhibition of Paintings à Pittsburgh, Anthology of Contemporary Italian Painting à la Cometa Art Gallery de New York, et à l’Akademie der Künste de Berlin. Par ailleurs, il est aussi invité à la Quadriennale nationale d’Art de Rome en 1935, 1939, 1943, 1955 et 1957.

Après la guerre, il quitte l’art figuratif traditionnel pour se consacrer définitivement à l’art informel. En 1951, il fonde avec Ballocco, Colli et Burri le groupe Origine, et en 1952 il rejoint le Gruppo Spaziale de Milan. Il envoie alors ses œuvres au Salon de mai de Paris et à la Triennale de Milan, et en 1955 participe aussi à Documenta I de Kassel, ainsi qu’à la troisième biennale de Sao Paulo, puis à la Documenta II, et à la 5ème biennale : son succès international s’accroît. Il est invité à la deuxième biennale internationale de Tokyo en 1960, puis au 17ème salon de Mai de Paris. En 1962, la Biennale de Venise lui dédie une salle et lui attribue le premier prix, ex-aequo avec Fausto Morlotti. Il exposera ensuite à l’exposition collective Painting and Sculpture of Decade 1954-1964 de la Tate Modern Gallery de Londres, et en 1967 et 1969 aux expositions internationales de graphisme de Lubjiana. En 1968, il est présent à l’exposition Spazialismo de Vicenza. En 1971, il participe à la 11ème biennale de Sao Paulo, où il reçoit le prix “Vingt ans de Biennale”.

Giuseppe Capogrossi s’éteint à Rome en 1972.

Giuseppe Capogrossi naît à Rome en 1900.

Issu d’une famille noble, il termine ses études de droit avant de s’orienter vers l’art. Il se consacre alors à la peinture figurative, d’abord entre 1923 et 1924 avec Felice Carena, puis à partir de 1927 avec Fausto Pirandello. Avec ce dernier, il entreprend son premier voyage à Paris, où il s’imprègne de l’atmosphère des avant-gardes. Son apprentissage artistique est rapide, en 1930, il participe à la 17ème Biennale de Venise, en 1932 à la troisième exposition du Syndicat fasciste des Beaux-Arts, puis il expose à la Galerie Il Milione à Milan avec ses amis Cagli et Cavalli. Ces deux derniers le suivent à Paris, à la galerie Jacques Bojan, pour une exposition au cours de laquelle Waldemar George formulera la définition de l’Ecole de Rome.

Le succès de Capogrossi est remarquable et il est invité fréquemment (neuf fois) à la Biennale de Venise entre 1934 à 1968. En 1937, il est présent à trois expositions internationales : The 1937 International Exhibition of Paintings à Pittsburgh, Anthology of Contemporary Italian Painting à la Cometa Art Gallery de New York, et à l’Akademie der Künste de Berlin. Par ailleurs, il est aussi invité à la Quadriennale nationale d’Art de Rome en 1935, 1939, 1943, 1955 et 1957.

Après la guerre, il quitte l’art figuratif traditionnel pour se consacrer définitivement à l’art informel. En 1951, il fonde avec Ballocco, Colli et Burri le groupe Origine, et en 1952 il rejoint le Gruppo Spaziale de Milan. Il envoie alors ses œuvres au Salon de mai de Paris et à la Triennale de Milan, et en 1955 participe aussi à Documenta I de Kassel, ainsi qu’à la troisième biennale de Sao Paulo, puis à la Documenta II, et à la 5ème biennale : son succès international s’accroît. Il est invité à la deuxième biennale internationale de Tokyo en 1960, puis au 17ème salon de Mai de Paris. En 1962, la Biennale de Venise lui dédie une salle et lui attribue le premier prix, ex-aequo avec Fausto Morlotti. Il exposera ensuite à l’exposition collective Painting and Sculpture of Decade 1954-1964 de la Tate Modern Gallery de Londres, et en 1967 et 1969 aux expositions internationales de graphisme de Lubjiana. En 1968, il est présent à l’exposition Spazialismo de Vicenza. En 1971, il participe à la 11ème biennale de Sao Paulo, où il reçoit le prix “Vingt ans de Biennale”.

Giuseppe Capogrossi s’éteint à Rome en 1972.

  • Composizione, 1971 ca., détrempe et feutre sur carton, 17 x 22 cm

Composizione, 1971 ca., détrempe et feutre sur carton, 17 x 22 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe