Alberto Burri

Città di Castello 1915 – Nice 1995

L'artiste peintre et sculpteur italien Alberto Burri naît à Città di Castello, près de Pérouse, le 12 mars 1915. Il est associé au courant matiériste du mouvement de l'art informel européen. Il entretint également des liens avec le spatialisme de Lucio Fontana et aura, avec Antoni Tàpies, une influence sur le renouveau de l'art de l'assemblage d'après-guerre en Amérique (Robert Rauschenberg) comme en Europe.

Diplômé de médecine en 1940, Alberto Burri est fait prisonnier par les alliés en 1943 en Tunisie, puis est envoyé au camp de Hereford au Texas, où il commence à peindre des paysages.

Sa première exposition personnelle a lieu en 1947. Dès 1949, il utilise la toile de jute comme substitut de la peinture. En 1951, Alberto Burri participe à la création du groupe Origine, avec Mario Balloco, Ettore Colla et Giuseppe Capogrossi, qui rejette les effets décoratifs de l'art abstrait, et prône la permanence d'un souci constructif, comme la réduction de la couleur à sa fonction la plus simple, mais péremptoire et incisive. En 1952, Burri participe à la Biennale de Venise. L'année suivante il expose au Musée Guggenheim de New York.

La production artistique de Burri, qui s’articule en séries prenant des noms comme Sacchi, Combustioni, Cellotex, Legni, Plastiche, ou Ferri, (Sacs, Combustions, Cellotex, Bois, Plastiques, Fers) développe une réflexion matérielle sur la forme et sur ses processus de transformation. La matière de ses œuvres "se ruine" dans le même geste artistique qui la transforme, laissant d’elle une image résiduelle dont le processus s’expose dans l’œuvre même.

Alberto Burri expose au Musée National d'Art Moderne de Paris en 1972. En 1981 a lieu l'inauguration de la Fondation Burri, une collection permanente des œuvres dont l'artiste a fait don à sa ville natale.

L'artiste peintre et sculpteur italien Alberto Burri naît à Città di Castello, près de Pérouse, le 12 mars 1915. Il est associé au courant matiériste du mouvement de l'art informel européen. Il entretint également des liens avec le spatialisme de Lucio Fontana et aura, avec Antoni Tàpies, une influence sur le renouveau de l'art de l'assemblage d'après-guerre en Amérique (Robert Rauschenberg) comme en Europe.

Diplômé de médecine en 1940, Alberto Burri est fait prisonnier par les alliés en 1943 en Tunisie, puis est envoyé au camp de Hereford au Texas, où il commence à peindre des paysages.

Sa première exposition personnelle a lieu en 1947. Dès 1949, il utilise la toile de jute comme substitut de la peinture. En 1951, Alberto Burri participe à la création du groupe Origine, avec Mario Balloco, Ettore Colla et Giuseppe Capogrossi, qui rejette les effets décoratifs de l'art abstrait, et prône la permanence d'un souci constructif, comme la réduction de la couleur à sa fonction la plus simple, mais péremptoire et incisive. En 1952, Burri participe à la Biennale de Venise. L'année suivante il expose au Musée Guggenheim de New York.

La production artistique de Burri, qui s’articule en séries prenant des noms comme Sacchi, Combustioni, Cellotex, Legni, Plastiche, ou Ferri, (Sacs, Combustions, Cellotex, Bois, Plastiques, Fers) développe une réflexion matérielle sur la forme et sur ses processus de transformation. La matière de ses œuvres "se ruine" dans le même geste artistique qui la transforme, laissant d’elle une image résiduelle dont le processus s’expose dans l’œuvre même.

Alberto Burri expose au Musée National d'Art Moderne de Paris en 1972. En 1981 a lieu l'inauguration de la Fondation Burri, une collection permanente des œuvres dont l'artiste a fait don à sa ville natale.

  • Combustion, 1960, techniques mixtes sur toile, 100 x 70 cm

Combustion, 1960, techniques mixtes sur toile, 100 x 70 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe